Vue 646 fois
26 avril 2021

Le Journal du Centre : Portrait de Madame Hedwige de Martimprey

Article du Journal du Centre du 17 avril 2021 : Portrait de Madame Hedwige de Martimprey, fille du comte Emmanuel de Martimprey, membre de l'ANF.  

"Le lieutenant de vaisseau Hedwige de Martimprey à la tête de la préparation militaire marine de Nevers

Depuis sept mois, le lieutenant de vaisseau Hedwige de Martimprey dirige le centre de la préparation militaire marine de Nevers. Un riche parcours.

Ce n’est pas son métier premier car c’est un officier de réserve. « Dans le civil, je suis co-gérante d’une SCI immobilière », explique le lieutenant de vaisseau Hedwige de Martimprey, 42 ans, qui dirige le centre de la préparation militaire marine de Nevers Amiral Jacquinot depuis septembre 2020. « Une semaine sur deux, nous recevons des jeunes, à qui nous transmettons les valeurs de la Marine. Mais sans les forcer à s’engager. »

Pour en arriver là, le lieutenant a travaillé d’arrache-pied. « J’ai fait une école de commerce, de la géo-politique, j’ai, également, travaillé chez Euromissile* », confie-t-elle. « Pourquoi la Marine ? Parce qu'elle a un rayonnement international particulier. Elle s’est vite imposée à moi. »

Histoire de progresser et d’avancer, le capitaine (« c’est mon grade dans l’armée », note-t-elle) a enchaîné avec des études stratégiques et politiques de défense. Elle a aussi fourbi ses armes au sein de la préparation militaire supérieure de la Marine à Paris. « Je me souviens de cette semaine passée à l’école navale de Brest. Ce fût très marquant pour moi, j’y ai beaucoup appris. »

Et puis pendant cinq ans,  de 2007 à 2012, elle a enseigné à des réservistes à l’Otan, au sein de la confédération interalliée des officiers de réserve. « Là aussi, ce fût enrichissant. On m’a demandé de le faire à nouveau. »

En attendant, elle veille sur ses stagiaires de la préparation militaire marine de Nevers. Et puis, quand elle a le temps, elle assure la communication de la commune de Gimouille où elle demeure et où elle a été élue conseillère municipale en 2020."

* Erratum : Hedwige de Martimprey précise quelle n'a pas travaillé pour Euromissile mais bien son professeur de géopolitique, durant ses études, qui y était directeur marketing. Il a alors suscité son intérêt pour les métiers de la Défense et plus spécifiquement la dimension internationale de la Marine.

Par Pierre Brérard

17 avril 2021

Pour voir l'article : cliquez ici

A+ A A-