Deux prix ont été créés ces deux dernières années, ANF-Entreprendre et ANF-Excellence. Un troisième, ANF-Patrimoine, sous la responsabilité du Comte Dominique de Causans et du Baron de Cassagne, viendra les compléter.

L’esprit de ce nouveau prix est de venir en aide à nos familles afin qu’elles puissent conserver, lors d’un partage ou lors d’une vente, la mémoire des biens et des souvenirs qui marquèrent leur histoire.

Notre association n’est pas dédiée à se transformer en musée. Nous ne pouvons pas conserver tous les biens et souvenirs en déshérence. Elle peut, par contre, apporter une aide technique ou financière pour la création de dossiers inventoriant les biens historiques d’une famille. Le choix des supports, leur forme, leur contenu ou la dotation du prix sont encore en débat. Ces objets, tel le Petit Poucet, nous permettent de partir à la recherche de nos pères.

Ces objets inanimés, gorgés d’âme, jalonnent la route de la mémoire. La transmission de certains biens imprégnés d’histoire est essentielle en ce qu’elle crée un sentiment de continuité entre les êtres, nous assigne notre place affective dans une lignée, nous conforte dans notre identité.

Le Prix ANF-Patrimoine est issu d’une réunion des présidents des comités provinciaux. A la question « Quelle nouvelle action pour notre association ? », le patrimoine fit presque l’unanimité.

Ce prix n’est qu’une modeste réponse face à la dilapidation actuelle des biens historiques familiaux. Pourtant, s’il permet pour quelques-uns d’entre nous de maintenir leur mémoire, il n’aura pas été vain.

Le Duc d’Uzès

A+ A A-