Le mot du Président

Il est utile de rappeler de temps en temps les activités de l’A.N.F. Elles se décomposent en trois principaux groupes, l’Entraide, la compilation de la noblesse contemporaine et la CILANE.

Le dernier point est d’actualité. La Réunion de la Noblesse Pontificale organise le XXIe congrès de la CILANE du 5 au 8 octobre en Avignon.

La CILANE (Commission d’Information et de Liaison des Associations Nobles d’Europe) regroupe aujourd’hui seize associations des différents pays d’Europe. Cette commission recueille un certain succès auprès des associations de noblesse européenne et d’autres, non encore membres, sont candidates pour la rejoindre. La CILANE ne reçoit qu’un seul représentant par pays.

Le siège de cette commission est à l’A.N.F., à Paris. Nous y recevons chaque année les représentants des associations membres ainsi que des observateurs des potentielles candidates dans un esprit d’ouverture et de dialogue. Ces réunions permettent d’appréhender les règles nobiliaires et leur évolution dans les pays européens. Il peut exister d’importantes différences d’un droit nobiliaire à un autre selon les pays.

Nos jeunes et nos moins jeunes, profitent d’échanges et d’événements donnés par les membres de la CILANE. Ces occasions de voyages participent à l’attractivité de notre association. Ainsi, la CILANE avec des membres de l’A.N.F. s’est rendue au Japon il y a deux ans pour rencontrer des représentants de la noblesse japonaise, le Bal de l’A.N.F. a reçu de nombreux participants venus d’Europe.

Ce tableau idyllique comporte néanmoins une ombre. Le congrès CILANE 2017 qui se déroule sur notre sol national, n’a pas suffisamment attiré nos membres. Pourtant la proximité d’Avignon aurait dû permettre de s’y rendre facilement, à défaut d’y trouver l’exotisme d’un lieu plus éloigné.

Je le regrette, et je souhaite qu’à l’avenir, dans les prochains congrès, la délégation française soit plus étoffée.

Le Duc d’Uzès

A+ A A-